Les petites croix de nicolbrod39...et le Tricot d'Art !

Tu en vois de bonnes nouvelles, toi ?

3 Mai 2020 , Rédigé par nicolbrod39 Publié dans #Petits textes choisis, #Famille

Pour en revenir à mon article d'hier, moi aussi je téléphone à famille et amies pour prendre des nouvelles, 

je téléphone aussi à une dame âgée de ma rue, à qui je fais un petit coucou depuis le trottoir, 

quand je me promène avec Malott ... et je lui demande si je peux l'aider pour des achats !

 

J'appelle aussi ma voisine avant de partir en courses, savoir si elle a besoin de quelque chose ?

Et puis ce mois-ci j'ai fait et envoyé 5 cartes brodées  !

je vous montre la dernière dès qu'elle sera arrivée ! Bien que con-fi-née, je ne suis donc pas inactive !!!

 

MAIS ce qui me manque, SURTOUT, c'est de voir nos enfants et petits-enfants, 

j'adore cette photo ! je l'ai déjà mise plusieurs fois ...

 

Les enfants occupent beaucoup plus d'espace que leur taille ne laisse supposer, 

c'est pourquoi la maison paraît vide quand ils sont partis !

ou quand ils ne sont pas là ! 

et les nôtres occupent beaucoup de place, tous sont très grands !

Nous n'avons pas la chance qu'ils vivent près de chez nous,

 de toute façon, pour la bonne nouvelle, 2 sont à moins de 100 km...mais 2 à plus de 100 km, et une frontière !

 Voilà, voilà ! 

 

Bonne journée à toutes et tous, à demain ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
en effet, dans cette situation rien n'est simple. ma famille est a 500km et la famille de mon mari à 400 donc on n'est pas pret de les revoir aussi. De plus, je viens d'apprendre que je serais en télétravail au moins jusqu’à septembre, alors je ne suis pas prêt de voir mes collègues. Il faut prendre encore son mal en patience et garder le moral. Bises
Répondre
N
Ah oui tout cela n'est pas simple, nous communiquons par Whatsapp tous les soirs car nous avons 3 enfants à 90, 300 et 600 km de chez nous. Nous n'avons pas pu fêter ensemble les 40 ans de notre fils et on ne sait pas quand on le fera car on ne sait pas quand notre fille qui est dans le Grand Est pourra se déplacer. Malgré cette situation pesante d'éloignement on se dit que rester confiné c'est peut-être la solution. Qui peut donner la meilleure solution, je ne sais pas. Bonne soirée ; bises / Nicole
Répondre
S
Je te comprends, c'est difficile de ne plus voir enfants et petits enfants et les contacts téléphoniques ou vidéos ne remplacent pas les bisous !
On a beau faire des choses, la vie n'est pas normale et ne le sera pas avant un bon moment, tout paraît irréel !
Restons confinés mais gardons espoir !
Bisous
Répondre
L
He oui nos proches nous manquent mais pas de relâchement trop vite je sais que je ne vais pas recevoir mon fils je l'ai vu de l'autre côté de la barrière c'est inédit pff mais pour le bien de tous faut faire très attention
Répondre
M
Bienvenue au "Clubbe" des confinés malgré eux !
Moi aussi ras le bol de ceux qui n'ont pas de compassion pour l'hécatombe de nos cheveux blancs dans les EPAHD, de ceux qui croient que tout le monde a accès à Internet, de ceux qui séparent les seniors des soi-disant actifs..
sauf que ces derniers, eux au moins se remuent le popotin ! comme toi appellent les isolés, s'inquiètent des personnes clouées chez elles parce qu'en fauteuil roulant ou celles percluses d'arthrose ont quatre étages sans ascenseur !
j'ai supprimé les RTT et les congés de ma machine à coudre, chez moi c'est atelier clandestin !!!!
Alors de temps en temps nous avons le droit d'avoir nos coups d'blues aussi ! De voir que chacun ou chacune apporte sa petite goutte de colibri me donne de l'espoir tous les matins quand je me lève
Répondre
M
Cette situation compliqué énormément notre vie . Peu de sorties , pas de visites, juste en visio .....
Le 11 mai , cela va changer ? moi je n'y pense pas trop , car tout est possible ....
En attendant je fais des masques , ils seront utiles à une période
Courage Nicole , c'est difficile , mais il faut se confiner pour s'en sortir . Le plus difficile est fait !!!!
Je t'embrasse très fort
Répondre
D
Comme tout le monde les enfants, petits enfants, amis, occupations au sein des associations manquent mais on n'est pas malade et eux non plus !!!
Il faut positiver si on veut s'en sortir !
Répondre
N
Je ne suis pas négative, et je pense l'avoir prouvé ces dernières années.... c'est juste que j'en ai un peu marre !
Et je ne suis pas sûre que le plus dur soit fait, loin de là !!!
M
Patience, patience, la liberté pointe le bout de son nez...je suis éloignée géographiquement de mes enfants 60kms, pour une, et 810kms pour un, avec les moyens de visio, tél, internet, il est heureusement possible de les voir.
Allez courage, courage ! on tient le "bon bout" !
Bon après midi, amitiés.
Répondre
O
Tu as le moral en berne et si ça peut te consoler tu n'es pas la seule.
Déjà 4 semaines sans voir nos petits, alors que nous en avions un tous les 15 jours et les trois ensemble une fois par mois.
Et jusqu'à quand ???
Bon, il faut se dire que nous avons échappé au pire, (personne touché chez nous) c'est déjà ça la bonne nouvelle, non ?
Bisous
Répondre
C
Eh oui ma chère Nicole, cette pandémie nous prive de ceux qu'on aime mais il faut positiver et dire que la santé est primordiale et maintenant avec tous les moyens internet - il et possible d'échanger et même de les voir ce qui ne remplace pas le fait de les voir physiquement mais qui fait quand même du bien au coeur - gros bisous et tout le meilleur en ce dimanche
Répondre
A
A demain bien sûr ! Et rassurez-vous nous sommes toutes pratiquement à la même enseigne.
Bon dimanche, même si chaque jour ressemble au précédent. Bizzz
Répondre